OSER lâcher prise !
A. Qu’est-ce que le stress?
B. Qu’est-ce que la relaxation?
C. Qu'est-ce que les ONDES CÉRÉBRALES ?

Logo RELAXTIM' Inducteur d'auto-hypnose avec les CD d'auto-hypnose Audiocament Metarelaxation ou Méta-relaxation

RELAXTIM' Inducteur d'auto-hypnose avec les CD d'auto-hypnose Audiocament Metarelaxation ou Méta-relaxation
Cliquez sur la photo pour en savoir plus
Bénéficier d'une Séance d'INITIATION GRATUITE !

POUR COMMANDER
Mode d'emploi du RELAXSTIM'


Nouveau RELAXTIM' Inducteur d'auto-hypnose avec les CD d'auto-hypnose Audiocament Metarelaxation ou Méta-relaxation0061-logo

Mind Booster PSiO 1.1
Stimulateur audiovisuel portable





Laxman, stimulateur audiovisuel, Mind machine, Mind-booster pro, lunettes de relaxation et d'auto-hypnose
Laxman, stimulateur audiovisuel, Mind machine, Mind-booster pro, lunettes de relaxation et d'auto-hypnose
Cliquez sur la photo pour en savoir plus
POUR COMMANDER


Le DREAMER®
DREAMER: inducteur mental Dreamer ou Alpha-Dreamer et des Audiocaments Métarelaxation ou Méta-relaxation
Cliquez sur la photo pour en savoir plus
Mode d'emploi du DREAMER



A. Qu’est-ce que le stress?

Dans notre société où les contraintes se multiplient, nous nous sentons de plus en plus souvent fatigués, surmenés, stressés ... Mais qu’est-ce que le stress?
Le stress est un état de déséquilibre de notre organisme face à des contraintes auxquelles nous n’avons pas la possibilité de réagir.
Dans la nature, lorsque nous sommes confrontés à une menace, nous avons deux possibilités d’action: l’attaque ou la fuite. Dans ces deux cas, notre organisme monopolise toutes ses forces afin de répondre à l’agression: contraction des muscles, libération d’adrénaline dans le sang, augmentation de la fréquence cardiaque et de la tension artérielle, accélération de la respiration, sudation afin de refroidir l’organisme, etc.

Qu’il réponde par l’attaque ou la fuite, notre corps s’exprime violemment, ce qui nous permet de décharger la tension. Par contre dans toutes les situations où nous n’avons la possibilité ni d’attaquer ni de fuir, cette menace est intériorisée et vécue comme un stress.
Et malheureusement, les exemples en sont légion dans notre vie quotidienne:
• la pollution atmosphérique et sonore, le manque d’air et d’espace dans les grandes villes, les embouteillages, les remarques acerbes d’un supérieur au travail, la recherche d’un emploi, la préparation d’examens ou de rendez-vous importants…
• sans parler des circonstances particulières comme la perte d’un être cher, une intervention chirurgicale même bénigne, une séparation ou un divorce, un déménagement, la naissance d’un enfant, tout bouleversement important des habitudes de vie, etc.

Dans tous ces cas, nous ne pouvons ni attaquer, ni fuir. Nous sommes obligés de subir, de nous adapter à cette situation et cela demande à la longue des efforts énormes à notre organisme qui s’épuise.

C’est pour cette raison que de manière variable selon les personnes, un stress chronique entraîne fatigue, épuisement, problèmes digestifs, maux de dos, maux de tête, pression artérielle élevée, sentiment d’anxiété, de frustration, de colère, irritabilité… et affaiblissement du système immunitaire en général (des études sur des souris ont démontré qu’une intervention chirurgicale, même brève et sous anesthésie, faisait chuter de 50% le taux de lymphocytes, donc de globules blancs dans le sang…)

Le stress nous fragilise donc énormément, tant du point de vue psychologique que physique.
Seule la pratique régulière d’une méthode de relaxation efficace peut désamorcer ce stress inévitablement présent dans notre vie quotidienne et éviter que le déséquilibre ne s’installe et n’induise progressivement un problème fonctionnel puis lésionnel.


B. Qu’est-ce que la relaxation?

retour haut de page

Le terme “relaxation”est souvent utilisé à tort et à travers. En réalité, la relaxation peut être définie comme un relâchement, un retour à l’état d’équilibre.
Une image: l’état de stress est comme un élastique tendu. Il n’y a plus de jeu, plus de possibilité de réagir, à la moindre sollicitation supplémentaire, il claque.
La relaxation c’est le relâchement de l’élastique. Celui-ci retrouve sa flexibilité et donc la capacité de s’étendre et se détendre en cas de tension supplémentaire.

Nous avons très souvent tendance à confondre distraction et relaxation. Or le résultat sur le plan de notre équilibre physique et psychologique n’est pas du tout le même.

Lorsqu’il est pratiqué de manière harmonieuse, le sport par exemple est un excellent moyen d’évacuer les tensions. Par contre, s’il est pratiqué dans un esprit de compétition, dans le but de se surpasser, il peut représenter un stress supplémentaire.
De même, une activité ludique comme aller au cinéma peut se transformer en stress si après avoir traversé toute la ville dans les embouteillages, affronté le vent et la pluie et cherché désespérément une place de parking, on va voir un film d’horreur!
Rien ne vaut une bonne sieste, même courte… à condition de pouvoir la faire au moment où notre corps en ressent le besoin, et les circonstances s’y prêtent rarement.

En résumé, la plupart du temps, on se distrait mais on ne se détend pas et les tensions s’accumulent, nous entraînant dans la spirale infernale de l’insomnie, la fatigue chronique, l’anxiété, l’irritabilité, la dépression… et les problèmes pathologiques divers.

Au cours d’une véritable relaxation par contre, le rythme cardiaque se ralentit, la pression artérielle diminue, la respiration et le métabolisme en général se ralentissent, les muscles se relâchent. Le corps consomme moins d’oxygène et rejette moins de gaz carbonique, les hormones retrouvent un équilibre et le taux d’acide lactique, responsable des douleurs musculaires, diminue.

Afin de gérer efficacement et sereinement nos conditions de vie sédentaires et exigeantes, nous devons trouver des méthodes simples et performantes, que l’on peut pratiquer chez soi, au moment qui nous convient, en une demi-heure de temps... Une demi-heure qui bien souvent va conditionner les 23h ½ du reste de la journée…

C. Qu'est-ce que les ONDES CÉRÉBRALES ?

retour haut de page

RELAXTIM' Inducteur d'auto-hypnose avec les CD d'auto-hypnose Audiocament Metarelaxation ou Méta-relaxation
- Dans les différentes zones du cerveau, l'influx nerveux fonctionne en relative cohérence et de façon rythmique : les neurones s'activent ensemble (plus ou moins), comme une pulsation, puis se calment, puis s'activent de nouveau. Grâce à de petites électrodes placées sur le cuir chevelu et reliées à un appareil appelé électroencéphalographe (EEG, inventé en 1929), le rythme de ces pulsations peut se traduire en forme d’ondes.

L'intensité de l'activité cérébrale se manifeste par la fréquence de ces ondes. On les calcule en hertz (Hz) — un hertz égalant une ondulation par seconde. Si le graphique enregistré par l'EEG est plat, c'est qu'il n'y a pas d'activité cérébrale. Quant aux ondes générées par un cerveau actif, on les divise en quatre ou cinq fourchettes, dont les appellations viennent du grec ancien :

Ondes cérébrales BETA: Ondes cérébrales ou ondes cérébrales
• les ondes BETA (14 à 45Hz), caractéristiques de la veille active, sont de faible amplitude et rapides

Ondes cérébrales ALPHA: Ondes cérébrales ou ondes cérébrales
• les ondes ALPHA (7 à 10Hz), caractéristiques de la relaxation, sont un peu plus amples et plus lentes


Ondes cérébrales THETA: Ondes cérébrales ou ondes cérébrales
• les ondes THETA (4 à 6Hz), caractéristiques de la relaxation profonde ou de la méditation, sont encore plus amples et lentes


Ondes cérébrales DELTA: Ondes cérébrales ou ondes cérébrales
• les ondes DELTA (0,5 à 3Hz), caractéristiques du sommeil sans rêves, sont beaucoup plus amples et lentes

Les inducteurs audio-visuels agissent par le son et la lumière, ou plus précisément, par la fréquence des stimulations lumineuses et sonores. En effet, plusieurs équipes de recherche en Europe, au Japon et aux E.U. ont mis en évidence l’induction de différents niveaux de conscience par l’utilisation de ce type de stimulation.

Concrètement, le cerveau, constitué de neurones, a une activité électrique qui se visualise par l’apparition d’ondes cérébrales. En gros, les schémas de ces ondes sont différents en fonction des niveaux de conscience, de plus en plus amples et lentes selon que le niveau d’activité est calme et détendu :


Lorsqu’il est soumis à des stimulations externes telles que la lumière et le son envoyés à une certaine fréquence, le cerveau finit par entrer naturellement en phase avec le rythme de ces stimulations. Ce mécanisme permet donc l’induction d’un certain état de conscience et ce sans effort, rapidement et sans exercice spécifique.

• C’est ainsi qu’étant couché mais éveillé et soumis à des stimulations audiovisuelles lentes semblables au rythme des ondes du sommeil, le sujet aura tendance à s’endormir.
- De même, les ondes cérébrales associées aux états méditatifs peuvent être induites, ainsi que celles de la relaxation, les états alpha.
• A l’inverse, par l’émission de stimulations à un rythme rapide (ondes BETA), on induit un état d’éveil similaire à la concentration. Les étudiants verront là une manière nouvelle d’aborder l’étude.
• Vue d’ensemble, traitement des données, association d’idées: voici trois effets spécifiques caractérisés par l’émission d’ondes cérébrales thêta dont le rythme lent caractéristique est reproduit dans les programmes COMPREHENSION et CREATIVITE.
En résumé, en fonction du rythme et de la variation des stimulations lumineuses et sonores, le stimulateur est un catalyseur puissant pour le changement du niveau de conscience, de la veille hyperactive à l’état de sommeil profond en passant par la relaxation et la méditation. Mais ce ne sont pas là les seules vertus de ces merveilleux outils à l’usage des personnes qui désirent développer leurs facultés mentales et faire partie de ce “global change“qui ne peut exister sans une prise de conscience nouvelle, une remise en question totale et l’évolution obligée des mentalités…
pour en savoir plus

retour haut de page